Logo OEC Martinique Ordre des Experts-Comptables de Martinique
» Accueil / Thematiques / Sociales / Rupture conventionnelle du contrat de travail : formalisme
Rechercher
DATES DE CONSEIL                                TABLEAU DE L'ORDRE                                RSS 2.0
  
Nom :

Code Postal :


» Recherche avancée
  
Les petites annonces Trouver une formation Agenda Partenaires

Rupture conventionnelle du contrat de travail : formalisme

La question se pose de savoir comment l’employeur et le salarié qui souhaiteraient rompre le contrat de travail en recourant à la nouvelle rupture conventionnelle, prévue par la loi du 25 juin 2008, doivent matérialiser la rupture.

Selon l’article L. 1237-14 al. 1 C. tr. « A l'issue du délai de rétractation, la partie la plus diligente adresse une demande d'homologation à l'autorité administrative, avec un exemplaire de la convention de rupture. Un arrêté du ministre chargé du travail fixe le modèle de cette demande ».

Le législateur indique qu’il faut envoyer à l’autorité chargée de l’homologation de la rupture conventionnelle (DDTEFP), en sus du formulaire d’homologation, un exemplaire distinct de la convention de rupture.

En revanche, selon la circulaire DGT n°2008-11 du 22 juillet 2008, le formulaire d’homologation issue de l’arrêté du 18 juillet 2008 (ou celui issu de l’arrêté du 28 juillet 2008 pour un salarié protégé) suffit à matérialiser la rupture conventionnelle.

Par prudence, il est recommandé de négocier une convention distincte du formulaire dans laquelle il conviendra de matérialiser certains points. En effet, selon l’article L. 1237-13 C. tr « la convention de rupture définit les conditions de celle-ci » et précise au minimum:

- Le montant de l’indemnité spécifique de rupture conventionnelle qui ne peut pas être inférieur à l’indemnité de licenciement de l’article L. 1234-9 C. tr.;

- La date de rupture du contrat de travail, qui ne peut intervenir avant le lendemain du jour de l’homologation.

D’autres points pourront être abordés et notamment le sort d’une éventuelle clause de non-concurrence.

 

» Accueil / Thematiques / Sociales / Rupture conventionnelle du contrat de travail : formalisme